Mai 2018Nouvelles

200 M$ du gouvernement pour rénover l’HGJ

Réaménagement des espaces libérés suite à l’ouverture du pavillon K

Des fonds de 200 millions de dollars accordés par le gouvernement du Québec permettront à l’HGJ d’entreprendre d’importantes rénovations dans les anciens espaces désuets de l’Hôpital et libérés en 2016, lorsqu’un grand nombre de départements et services ont emménagé dans le nouveau pavillon K.

Dr Lawrence Rosenberg prend la parole à la conférence de presse, aux côtés du Dr Gaétan Barrette (centre) et de Pierre Arcand

Dr Lawrence Rosenberg prend la parole à la conférence de presse, aux côtés du Dr Gaétan Barrette (centre) et de Pierre Arcand

Lors de la conférence de presse tenue le 30 avril, le Dr Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux, a annoncé que les fonds financeraient environ 40 projets de modernisation des installations de l’Hôpital totalisant 35 000 mètres carrés.

« Ces rénovations, a déclaré le ministre Barrette, visent principalement à reconfigurer toutes les chambres des patients dans l’ancien édifice de l’HGJ, dont certaines comptent parfois jusqu’à six lits. D’ici la fin de ce projet, qui s’étend sur plusieurs années, toutes les chambres situées dans l’ancien édifice deviendront privées ou semi-privées, comme c’est le cas actuellement dans le pavillon K. »

« Aucun lit ne sera fermé pendant les rénovations, a affirmé le ministre, car les travaux se feront par étape selon un échéancier rigoureux. Nous n’avons absolument pas l’intention de réduire le nombre de lits de l’Hôpital », a-t-il ajouté.

Selon Georges Bendavid, directeur des Services techniques, il faudra environ 18 mois pour finaliser les plans et ensuite cinq ans pour terminer les rénovations, soit vers le milieu des années 2020.

Toutefois, précise M. Bendavid, certains travaux ont déjà commencé pour les projets urgents, notamment le lancement de la nouvelle unité de dialyse au pavillon D et la démolition des anciennes salles d’opération au pavillon B pour aménager la nouvelle unité de soins psychiatriques.

Présents à la conférence de presse (de la gauche) : David Birnbaum, député de D’Arcy McGee; Pierre Arcand; Dr Gaétan Barrette; Dr Lawrence Rosenberg; Alan Maislin, président du conseil du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal; et Edward Wiltzer, président de la Fondation de l’HGJ.

Présents à la conférence de presse (de la gauche) : David Birnbaum, député de D’Arcy McGee; Pierre Arcand; Dr Gaétan Barrette; Dr Lawrence Rosenberg; Alan Maislin, président du conseil du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal; et Edward Wiltzer, président de la Fondation de l’HGJ.

Le Dr Barrette a souligné que l’HGJ jouit de toute la confiance du gouvernement, car « cela fait des années et des années que l’Hôpital fournit des soins de grande qualité aux patients.  Et il continuera de le faire en remplissant un engagement très simple : prodiguer les meilleurs soins possible ».

Le Dr Lawrence Rosenberg, président-directeur général du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, a expliqué que les rénovations à venir représentent la quatrième étape du plus vaste projet ayant mené à la construction du pavillon K. Les trois premières étapes comprenaient la construction du service d’urgence, des étages de soins intensifs et de la tour du nouveau pavillon.

« Cette quatrième étape est tout aussi cruciale que les trois premières, dit le Dr Rosenberg, puisque les besoins croissants de notre société en matière de soins de santé sont urgents, particulièrement parmi le groupe des personnes âgées, de plus en plus important. »

Par conséquent, au cours des années à venir, l’HGJ entend :

  • Moderniser les sections plus anciennes de l’Hôpital pour les rendre plus conformes aux normes contemporaines;
  • Doter les départements et services existants d’installations plus vastes et pointues;
  • Faciliter les liens entre les unités et les équipes de soins du pavillon K et celles de l’ancien édifice.

« Ces objectifs s’inscrivent dans l’engagement que nous avons pris il y a trois ans, lors de la création de notre CIUSSS, à savoir d’améliorer l’accès aux soins, de fournir des soins plus opportuns et de veiller à la continuité sans faille des soins. »

« Comme toujours, les patients sont au cœur de nos préoccupations, et par extension, tous les résidents, les clients et les usagers de notre CIUSSS le sont aussi. La question omniprésente dont nous sommes saisis est : de quoi ont-ils besoin et comment pouvons-nous le leur procurer? »

Pierre Arcand, ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et député de Mont-Royal, également présent à la conférence de presse, a déclaré que les fonds accordés « démontrent que le gouvernement se soucie des besoins des usagers et tient à appuyer les initiatives qui répondent concrètement à ces besoins ».

Previous article

Pour une sixième fois, l’HGJ s’est distingué comme l’un des meilleurs employeurs de Montréal

Next article

Ouverture d’un nouveau centre de la petite enfance du CIUSSS à l’HGJ

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *