Mai 2018Nouvelles

Bram Freedman succède à Myer Bick à la direction de la Fondation de l’HGJ

Bram Freedman, cadre supérieur  responsable du financement à l’Université Concordia, a été choisi pour remplacer Myer Bick, qui part à la retraite après avoir été pendant 17 ans  président et chef de la direction de la Fondation de l’HGJ.

En novembre 2017, Myer Bick (au centre) a accepté le prix Carrière exceptionnelle en philanthropie des mains de Marc Weinstein, vice-principal à l’Avancement universitaire, Université McGill, et de Luce Moreau, présidente de la section québécoise de l’Association des professionnels en philanthropie. (Photo : Mélissa Vincelli)

En novembre 2017, Myer Bick (au centre) a accepté le prix Carrière exceptionnelle en philanthropie des mains de Marc Weinstein, vice-principal à l’Avancement universitaire, Université McGill, et de Luce Moreau, présidente de la section québécoise de l’Association des professionnels en philanthropie. (Photo : Mélissa Vincelli)

M. Bick, au service de la Fondation depuis 2001, conserve son poste actuel jusqu’au 6 août, puis assumera un rôle de conseiller auprès de M. Freedman pendant plusieurs mois afin d’accompagner sa transition dans ses nouvelles fonctions.

Ravi de cette nomination, M. Edward Wiltzer, président du conseil d’administration de la Fondation, a salué M. Freedman pour « ses compétences en gestion éprouvées et sa solide expérience dans la collecte de fonds au sein du secteur public ».

« Il est bénévole dans le secteur des soins de santé depuis deux décennies. Sa feuille de route avérée et son style de leadership lui permettront de bien relever les défis qui l’attendent. Je suis convaincu que Bram est la bonne personne pour nous mener à un succès encore plus grand. »

Il est intéressant de noter que le grand-père de M. Freedman a été le directeur général fondateur du service d’oto-rhino-laryngologie de l’HGJ en 1934. Son père, le
Dr Samuel O. Freedman, ancien recteur de la Faculté de médecine de l’Université McGill, a été directeur de la recherche à l’Institut Lady Davis de l’HGJ de 1991 à 2000.

M. Wiltzer a également remercié M. Bick pour son « leadership infatigable et motivé. Nous lui sommes profondément reconnaissants pour ses innombrables contributions au succès, à la croissance et au développement de l’Hôpital ».

« Il est considéré comme un leader par ses pairs dans le secteur philanthropique, et la stature externe de la Fondation ainsi que la performance opérationnelle ont énormément bénéficié de son leadership et de ses conseils. »

M. Bick a rejoint les rangs de la Fondation en 2001, après avoir mené une carrière distinguée au service de la communauté et comme cadre supérieur dans le secteur de l’immobilier. À l’HGJ, c’est un objectif de financement ambitieux qu’il a fixé et atteint – soit 200 millions de dollars, le quadruple par rapport à la campagne précédente – suivie d’une autre campagne de 250 millions de dollars.

« Je suis ravi de me joindre à la Fondation de l’HGJ et de diriger cette excellente organisation que Myer a réussi à bâtir. »

M. Bick a aussi partagé son savoir-faire avec plusieurs organismes importants dans le cadre de ses fonctions comme membre de leur conseil d’administration, notamment l’Association des fondations d’établissements de santé du Québec, le Centre Segal des arts de la scène, la Fondation Azrieli et l’Université de Tel-Aviv.

Avocat de formation, M. Freedman a commencé sa carrière à l’Université Concordia en 1992 à titre de conseiller juridique adjoint, pour ensuite devenir sous‑secrétaire général et avocat général lorsqu’il quitte l’université en 2003 pour rejoindre le CJA en tant que chef de l’exploitation et directeur des Relations extérieures.

Il revient à Concordia en 2008 lorsqu’il est nommé vice‑président des Relations extérieures et secrétaire général. Au cours des cinq dernières années, M. Freedman était vice‑président de l’Avancement et des Relations extérieures et a contribué à amasser des fonds à des niveaux record à l’université.

« Je suis ravi de me joindre à la Fondation de l’HGJ et de diriger cette excellente organisation que Myer, avec la collaboration de son équipe de professionnels talentueux et dévoués et grâce à son leadership exceptionnel, a réussi à bâtir, a déclaré M. Freedman. Je suis touché et je me réjouis de cette opportunité. »

M. Bick a parlé avec émotion de son passage à la Fondation de l’HGJ. « Je suis fier d’avoir joué un rôle, en collaboration avec mes collègues de la Fondation et ses dirigeants bénévoles dévoués, dans la promotion de cette institution exceptionnelle. »

« Je suis heureux de passer le flambeau à Bram, que je connais depuis des années. Je suis persuadé qu’il dirigera la Fondation de l’HGJ vers l’avenir pour faire en sorte que cet hôpital et cette institution de recherche de calibre mondial disposent des ressources nécessaires pour poursuivre leur longue tradition d’excellence médicale, une excellence qui profite à tous les Québécois. »

Previous article

Hommage provincial à une inhalothérapeute de l’HGJ

Next article

Danielle Leggett a été nommée Directrice générale de L’espoir, c’est la vie

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *