NouvellesPrintemps 2015

L’appel d’une athlète olympique
pour démystifier la maladie mentale

Avec passion et son sourire charismatique, l’ancienne athlète olympique canadienne, Clara Hughes, a fait l’éloge de l’HGJ pour l’ouverture d’esprit qu’affichent son personnel et ses administrateurs en luttant contre les préjugés qui entourent les problèmes de santé mentale. Elle a également invité l’assistance à « saisir l’occasion d’amorcer un virage et de sauver des vies ».

Clara Hughes est accueillie à l’HGJ par le Dr Daniel Frank (à gauche) et le Dr Michael Bond du Service de psychiatrie.

Clara Hughes est accueillie à l’HGJ par le Dr Daniel Frank (à gauche) et le Dr Michael Bond du Service de psychiatrie.

Rappelant à son auditoire que la société a encore beaucoup de chemin à faire dans le domaine de la santé mentale, Mme Hughes a ajouté : « Que pouvons-nous faire pour remédier à la situation? Oser parler, car un murmure peut devenir une clameur collective! »

Invitée le 10 novembre dernier dans le cadre de la conférence commémorative Robert Utting/Leonard Ellen du Service de psychiatrie de l’HGJ, Mme Hughes a parlé de ses propres difficultés liées à la maladie mentale et à la dépression durant sa participation à des sports de compétition — le patinage de vitesse et le cyclisme.

Six fois médaillée olympique et porte-parole aux programmes Right to play et Bell cause pour la cause, Mme Hughes a donné un exposé qui a attiré près de 300 personnes, la plupart réunies dans l’amphithéâtre Block, et les autres, dans l’Institut de psychiatrie communautaire et familiale de l’HGJ, où l’on diffusait en direct la vidéo de la conférence.

Le Dr Daniel Frank et le Dr Michael Bond du Service de psychiatrie lui ont également remis la Médaille Douglas Utting 2014, attribuée chaque année à une personnalité canadienne qui a contribué de manière significative à l’étude, à la compréhension ou aux traitements des troubles dépressifs.

TD Printemps 2015

Cliquer pour agrandir

« L’Hôpital général juif est heureux de la présence de Mme Hughes, venue parler de l’importance de lutter contre les préjugés liés à la maladie mentale, a déclaré le Dr Lawrence Rosenberg, directeur général de l’HGJ. Soucieux d’améliorer l’expérience du patient, l’Hôpital est convaincu de la nécessité d’accroître la sensibilisation à propos de tous les types de maladies de façon à prodiguer des soins appropriés dans un climat d’ouverture et de clarté entre les patients, leurs proches et les membres du personnel. Mme Hughes a joué un rôle essentiel à cet égard en nous aidant à atteindre cet objectif. »

Previous article

L’HGJ se joint à l’effort mondial
visant à uniformiser les soins

Next article

Plusieurs adolescentes remercient chaleureusement l’Unité de la santé des adolescents

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *