Articles vedettesNovembre 2017

Le chef d’un Service de l’HGJ contribue à faire de Montréal la ville hôte du Congrès de médecine périnatale

Quand plus de 3 000 délégués arriveront à Montréal en 2021 pour participer au Congrès mondial de médecine périnatale, se sera en grande partie grâce à l’engagement du Dr Apostolos Papageorgiou, notoire l’échelle internationale et chef du Service de pédiatrie et de néonatologie à l’HGJ.

L’ouverture officielle du 15e Congrès mondial au Palais des congrès, pour cinq jours de conférences et de discussions, aura lieu le 22 septembre 2021; il s’agira de la première réunion de cet organisme international au Canada.

La décision de se réunir au Canada a été annoncée à la fin octobre, lors du 13e Congrès mondial, qui a eu lieu à Belgrade, en Serbie, à la suite d’un exposé détaillé du Dr Papageorgiou et d’un représentant du Palais des congrès.

Lors du Congrès de cette année, le Dr Papageorgiou, qui est professeur de pédiatrie, d’obstétrique et de gynécologie à l’université McGill, a également donné trois conférences et présidé trois réunions. De plus, parmi les 216 conférenciers participant à cet événement, il a été l’un des deux Canadiens à prendre la parole.

Maintenant que la ville a été officiellement annoncée, le Dr Papageorgiou est l’un des trois membres du Comité organisateur chargé de planifier le contenu scientifique du Congrès de 2021. Les deux autres membres sont le Dr Haim Abenhaim, directeur de la Recherche périnatale à l’HGJ et professeur agrégé d’obstétrique et de gynécologie à l’université McGill, et le Dr Sylvain Chemtob, professeur de pédiatrie, d’ophtalmologie, d’optométrie et de pharmacologie à l’Université de Montréal et professeur adjoint de pharmacologie à l’université McGill.

Selon le Dr Papageorgiou, la participation de ces deux personnes rehaussera l’intérêt envers les innovations, les programmes et les services qui démarquent l’HGJ, l’université McGill et l’Université de Montréal.

Plusieurs villes étaient en concurrence pour être l’hôte de cet événement, mais selon le Dr Papageorgiou, Montréal a été favorisé en raison de la notoriété de la ville dans les sphères scientifiques et académiques. La réputation du Dr Papageorgiou comme l’un des 30 membres permanents de l’Académie internationale de médecine périnatale est certainement un autre atout important.

Le choix de Montréal comme hôte du Congrès de 2021 est un « honneur considérable, qui mettra la ville, le Québec et le Canada sous le feu des projecteurs », déclare le Dr Papageorgiou. Cela signifie également que plus de délégués des États-Unis participeront probablement au Congrès que si cet événement avait lieu dans une ville qui exigerait un engagement financier et de temps plus important pour s’y rendre.

« J’envisage avec beaucoup de plaisir d’accueillir à Montréal un aussi grand nombre de mes collègues internationaux », ajoute-t-il. Maintenant, la période la plus difficile commence : près de quatre années de planification et de préparation. »

Previous article

Distribuer des coquelicots et des sourires pour le jour du Souvenir

Next article

Des pas de géant vers une meilleure compréhension de la santé des aînés

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *