Événements marquantsNovembre 2018

Le Sénat décerne une médaille du 150e anniversaire à Bernard Stotland

Le 31 octobre, au Sénat à Ottawa, Bernard Stotland (au centre) reçoit une médaille du 150e anniversaire du Sénat du Canada, des mains du Président du Sénat, l’honorable George J. Furey (à gauche), et du sénateur Serge Joyal.

Ancien président de l’HGJ reconnu pour son leadership dans les domaines de la philanthropie et du bénévolat

La médaille du 150e anniversaire du Sénat du Canada.

Bernard Stotland, qui a été président du conseil d’administration de l’HGJ, de 2009 à 2011, a reçu une médaille du 150e anniversaire du Sénat du Canada en reconnaissance de ses réalisations à titre de dirigeant de l’Hôpital et de son appui aux organisations artistiques et culturelles de Montréal.

La médaille lui a été présentée, à Ottawa, par le sénateur Serge Joyal, qui a écrit dans sa lettre de félicitations que M. Stotland était « reconnu pour le travail extraordinaire que vous avez accompli pendant les années de service que vous avez consacrées à l’amélioration des conditions de vie de vos concitoyens et au bien-être de la communauté. »

« Pendant toute ma vie, j’ai eu la joie et le privilège de trouver des manières, que ce soit par le biais d’actes philanthropiques où en faisant preuve de leadership, de faire en sorte que de bonnes choses se produisent pour ceux qui méritent d’être aidés », a dit M. Stotland dans son allocution.

« Mais, même à cet égard, je crois que la plus grande partie du mérite revient aux innombrables personnes, au sein d’organismes exemplaires, avec lesquelles j’ai travaillé dans le domaine des soins de santé, de la musique, des affaires et de la religion. J’ai simplement servi de point de coordination pour leurs accomplissements, un peu comme un entraîneur qui préparerait une équipe à participer aux Jeux olympiques.

« Bien sûr, il n’y a pas de médaille pour les entraîneurs aux Jeux olympiques, mais j’ai l’impression d’avoir remporté l’or, l’argent et le bronze. »

M. Stotland a commencé sa carrière comme comptable agréé, en 1957, avant de devenir cofondateur, en 1964, de la firme Wasserman Stotland Bratt Grossbaum connue plus tard sous le nom de WSBG. De 1989 à 2008, il a été expert-conseil principal au sein de cette entreprise. En 2007, il a été nommé Fellow de l’Ordre des comptables agréés du Québec.

M. Stotland a tissé des liens avec l’HGJ en 1999, quand il a communiqué avec la Fondation de l’Hôpital pour offrir ses services à titre bénévole pour recueillir des fonds dans le cadre de la campagne de financement lancée peu de temps auparavant. Par la même occasion, il a offert de siéger comme membre du comité des Finances et des audits de l’Hôpital.

Son bénévolat à la Fondation a donné lieu à différents mandats, d’abord comme trésorier (2003 à 2005), puis comme président (2005 à 2007). Par la suite, il a été vice-président du conseil d’administration de l’Hôpital (2007 à 2009) avant d’en être nommé le président. À ce titre, le leaderhsip de M. Stotland a été crucial pour permettre à l’HGJ de :

  • obtenir les approbations gouvernementales et l’appui financier indispensables pour lancer la construction de la première phase du pavillon K;
  • ouvrir la Clinique sans rendez-vous Herzl et le Centre de développement de l’enfance et de la santé mentale;
  • effectuer le travail préparatoire au développement d’un nouveau Centre de pathologie moléculaire.

En raison de ces réalisations, et de bien d’autres, M. Stotland a reçu la plus grande distinction décernée par l’HGJ, le prestigieux Prix de service exceptionnel, qui lui a été présenté lors de l’Assemblée générale annuelle, en 2013.

Dans le domaine de la culture, M. Stotland a commencé à recueillir des fonds au milieu des années 1980 pour l’Opéra de Montréal et pour l’Institut canadien d’art vocal. En 2002, il a lancé le programme des répétitions de l’Opéra de Montréal dans le cadre duquel les étudiants de nombreuses écoles de la grande agglomération de Montréal étaient transportés en autobus pour assister à la répétition générale d’un spectacle. Il a également été membre du conseil d’administration de cet organisme, de 2003 à 2008, et en a été élu le président, en 2014.

Fervent partisan de l’Institut canadien d’art vocal (qui œuvre à la révélation au public de la relève de l’art lyrique), M. Stotland a conclu une entente avec l’Université de Montréal, dans le cadre de laquelle l’Institut aurait un bureau à l’Université.

Il a agi comme trésorier de l’Institut de 2005 à 2008, et comme président (un mandat qui a débuté en 2014). Ses efforts ont aidé les étudiants de l’Institut à se prévaloir de l’occasion rare d’être formés par des professeurs du Metropolitan Opera de New York.

De plus, au cours des années 1990 et 2000, M. Stotland a joué un rôle prééminent au sein de la Congrégation Shaare Zion. Il a reçu le Prix David Ben Gurion de State of Israel Bonds pour son leadership, et en 2006, il a été reconnu par un prix de la Fondation communautaire juive de Montréal en reconnaissance de son engagement.

Previous article

L’approche des soins centrés sur la personne est envisagée comme une évolution cruciale de tous les types de soins

Next article

Satisfaire vos envies de sucreries en faisant des choix intelligents pendant la saison des Fêtes

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *