Conseils santéOctobre 2018

Ne laissez pas les sacs à dos vous poignarder dans le dos!

Certains jours, nous nous éreintons à respecter les échéances de notre charge de travail scolaire ou professionnel. Mais, la charge que nous portons littéralement sur notre dos ne devrait pas entraîner la même sensation d’éreintement quand nous arrivons à la maison à la fin de la journée.

Selon Léonie Blanchette, une ergothérapeute du Programme neuro-musculo-squelettique au Centre de réadaptation Constance-Lethbridge, les sacs à dos doivent comporter certains éléments pour être confortables et sécuritaires.

Les courroies de la poitrine et des bras du sac à dos doivent être réglables afin de distribuer le poids uniformément dans l’ensemble du corps, dit-elle.

« Réglez le sac de manière à ce qu’il soit le plus près possible du dos », dit Madame Blanchette. Un sac à dos ne devrait jamais être plus haut ou plus long que le dos de la personne qui le porte; si le sac est plus long, il est probablement trop grand.

Des courroies rembourrées, d’une largeur de deux pouces au moins, et l’arrière du sac rembourré également assureront non seulement le confort, mais permettront de réduire la pression inutile sur le dos, ajoute Mme Blanchette. Recherchez également un sac à dos léger, fait de matériel résistant à l’eau.

De plus, la manière dont les objets sont placés dans le sac à dos à une incidence sur le niveau de confort. Les objets plats, comme les livres ou les dossiers, doivent être posés droit contre la paroi dorsale du sac à dos. Les objets plus légers, comme les étuis à crayons devraient être sur le dessus, tandis que tout objet de forme irrégulière doit être sur le devant du sac à dos.

« Plusieurs personnes glissent aussi leur sac-repas dans leur sac à dos, mais il est préférable d’éviter ce poids supplémentaire sur le dos », conseille Mme Blanchette.

Les enfants de moins de neuf ans ne devraient pas porter un sac à dos qui pèse plus de cinq pour cent de leur poids total; pour les enfants âgées de neuf à quinze ans, le poids du sac ne devrait pas être supérieur à dix pour cent de leur poids.

« L’une des manières de restreindre le poids du sac à dos est de demander à l’enfant de remplir sa bouteille d’eau quand il arrive à l’école, de cette manière la bouteille d’eau n’alourdira pas le sac à dos », explique Mme Blanchette.

« Et, une fois pour toutes, ne portez pas votre sac à dos sur une seule épaule. « Les adolescents ont tendance à le faire, mais cette habitude peut causer des tensions et des blessures », dit-elle.

Si vous êtes penché vers l’avant ou vers l’arrière quand vous portez votre sac à dos, ou si vous essayez de soulever les courroies pour soulager vos épaules, vous transportez probablement trop de choses ou devez mieux régler les courroies.
« Si vous arrivez à la maison en souffrant régulièrement de douleurs au dos, au cou ou aux épaules, votre sac à dos pourrait en être la cause », explique Mme Blanchette.

Elle ajoute que si la douleur persiste, vous devriez peut-être consulter un physiothérapeute, qui peut vous fournir les exercices ou des étirements qui réduiront la douleur. Certaines commissions scolaires emploient des ergothérapeutes qui peuvent évaluer les étudiants.

Pour plus d’information sur la santé et la sécurité du dos, allez au site du gouvernement canadien.

Previous article

Diagnostic à l’HGJ d’un cas rare de maladie de Lyme chez une femme qui n’a pas quitté Montréal

Next article

Le nouveau chef de la Fondation de l’HGJ souhaite accroître les possibilités

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *