Événements marquantsMars 2018

Nomination du chef du nouveau Service d’imagerie médicale

Le Dr Huy Le, qui est entré au service de l’Hôpital en 2009, a été nommée chef du nouveau Service d’imagerie médicale à l’HGJ.

« Il s’agit d’un jalon important », dit-il, avant d’ajouter qu’il est ravi d’assumer un rôle de direction qu’il ne s’attendait pas à jouer initialement.

Le Dr Le remplace le Dr Mark Levental et le Dr Stephan Probst, qui étaient respectivement chef du Service de radiologie et chef de la Division de médecine nucléaire. En effet, l’imagerie médicale englobe dorénavant ces deux champs d’activités, et les deux anciens dirigeants restent présents à titre de membres du personnel.

« J’ai d’excellents collègues qui m’ont tous réaffirmé leur appui depuis ma nomination. Leur collaboration a facilité considérablement la transition. », explique les Dr Le.

Le Dr Le a obtenu son diplôme en médecine à l’université McGill, en 2003, où il a également effectué sa résidence en radiodiagnostic. En 2008, il a poursuivi ses études postdoctorales en imagerie musculosquelettique à l’Université de Colombie-Britannique.

Un an plus tard, de retour à Montréal après cette formation, il a été nommé professeur adjoint à l’université McGill, où il a reçu le prix de Professeur de l’année du Département de radiodiagnostic de l’université, en 2010 et de nouveau en 2016.

Les articles publiés par le Dr Le pendant sa carrière ont été publiés dans de nombreuses parutions, y compris le Journal of Computer Assisted Tomography et le Journal of Vascular and Interventional Radiology.

Il a commencé à se passionner pour l’imagerie à la suite d’un cours facultatif en radiologie pendant sa troisième année d’études en médecine.

« Je suis très visuel, et l’imagerie est idéale pour moi puisqu’elle combine l’anatomie, les photos, les indices visuels et la curiosité scientifique. J’ai été emballé par l’imagerie dès le premier jour de ce cours », dit-il.

Previous article

Des membres du personnel médical de l’HGJ effectuent des interventions chirurgicales désespérément requises au Rwanda

Next article

La nouvelle ombudsman considère les plaintes comme un tremplin vers de meilleurs soins

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *