Événements marquantsMai 2017

Sheila Kussner reçoit le titre de « Grande Montréalaise »

Le Conseil d’administration de la direction, les bénévoles et le personnel de L’espoir, c’est la vie félicitent chaleureusement Sheila Kussner, fondatrice et ancienne présidente de cet organisme, nommée commandeure de l’Ordre de Montréal, le plus haut grade de l’institution.

« Cette haute distinction me touche profondément, a déclaré Mme Kussner. Durant toutes ces années, j’ai eu le privilège de vivre à Montréal, une ville au cachet remarquable, qui a du charme et du cœur. Cette ville a également été l’endroit idéal pour créer et soutenir avec compassion une communauté de survivants du cancer, provenant de tous horizons. »

Depuis près de quatre décennies, Sheila Kussner, fière Montréalaise, se voue à la défense des besoins complexes et pluridimensionnels des patients atteints de cancer et de leur famille. En 1981, alors que le mot « cancer » n’était jamais évoqué publiquement, elle a fondé L’espoir, c’est la vie, un centre de ressources en oncologie à guichet unique, géré par des professionnels et appuyé par des bénévoles, à l’Hôpital général juif.

L’approche avant-gardiste de Mme Kussner consistait à recruter, dans un centre d’oncologie hospitalier, des bénévoles qui ont vécu l’expérience du cancer. Ce concept brillant allait faire ses preuves et il a été reproduit à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale.

« Sheila incarne le courage, la compassion, l’engagement et la bienveillance », a souligné la coprésidente du conseil d’administration de L’espoir, c’est la vie, Marlene King. Le coprésident Joel King d’ajouter : « Sheila est une collectrice de fonds tenace, passionnée et infatigable. C’est une personne d’une générosité incroyable, un modèle exemplaire et une source d’inspiration. »

En 2017, au moment où L’espoir, c’est la vie célèbre deux événements importants – le 10e anniversaire de son Centre de bien-être et le 36e anniversaire de L’espoir, c’est la vie – Mme Kussner a réaffirmé sa détermination à assurer la vitalité de l’organisme qu’elle a fondé et continue de le promouvoir avec force et conviction.

Previous article

L’homme a encore beaucoup à apprendre à propos de sa fertilité

Next article

Notes mélodieuses au Festival du jazz de l’HGJ

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *