Février 2018Nouvelles

Une nouvelle ligne de téléassistance aide les patients à gérer les symptômes liés à la chimiothérapie

Une nouvelle ligne de téléassistance rapide est en place pour les patients de l’HGJ atteints de cancer, et qui sont préoccupés par des nausées, des saignements, de la fatigue, de la fièvre ou tout autre symptôme pouvant découler de leur thérapie intraveineuse actuelle (chimiothérapie).

Lancée le 12 février, la ligne Info-Onco permet aux patients de se renseigner auprès d’une infirmière sur la meilleure manière de traiter leurs symptômes. Bien que certaines personnes seront avisées de se rendre au Service de l’urgence, l’objectif de cette ligne de téléassistance est d’éviter que les patients viennent à l’Hôpital si des soins urgents en sont pas nécessaires.

Selon Erin Cook, infirmière-chef en Oncologie au Centre du cancer Segal, les patients dont les besoins ne sont pas urgents « seront avisés de la manière dont ils peuvent se soigner à la maison, ou de téléphoner de nouveau dans 24 heures si leur état se stabilise, ou de venir à la Clinique d’oncologie à l’HGJ ».

Madame Cook explique que les infirmières prodiguent des conseils basés sur leur expérience professionnelle, qui sont appuyés par des directives fondées sur des faits utilisées dans l’ensemble du Canada. Ce service a lieu en collaboration avec les oncologues de l’HGJ.

Dans le cadre de l’élaboration de la ligne Info-Onco, les membres du personnel de l’Hôpital ont étudié les services de téléassistance d’autres établissements de soins de santé. Selon Madame Cook, les services qui affichent les meilleurs taux de réussite « sont ceux qui encouragent les patients à téléphoner dès qu’ils ressentent un symptôme ».

« S’ils éprouvent un doute sur ce qu’ils ressentent, ou s’ils ont des questions, il vaut mieux qu’ils téléphonent sans attendre. Ceux qui attendent pourraient devenir trop malades pour être en mesure de se soigner à la maison, et c’est à ce moment-là qu’ils doivent se rendre au Service de l’urgence. »

Quand et comment faut-il utiliser la ligne Info-Onco

Vous pouvez joindre la ligne Info-Onco au 514-340-8222, poste 25529, du lundi au vendredi, de 8 h à 16 h. Le soir et la fin de semaine, les patients doivent téléphoner au 514-340-8232 et demander à parler à l’hémato-oncologue de garde.

La ligne Info-Onco s’adresse à tous les patients atteints du cancer qui reçoivent une thérapie intraveineuse (chimiothérapie), qui ont été traités au cours des 30 jours précédents et qui éprouvent de la fièvre, des nausées, de la fatigue, des saignements, de la constipation, de la diarrhée, qui ont du mal à dormir ou qui éprouvent tout autre symptôme.

Une ligne de téléassistance en Oncologie existait déjà, ajoute Madame Cook, mais elle n’était pas aussi efficace qu’elle aurait pu l’être, puisque les patients devaient souvent attendre trop longtemps qu’une infirmière les rappelle. Par conséquent, plusieurs patients se tournaient vers le Service de l’urgence pour obtenir de l’aide.

Le nouveau système aide également les infirmières, dit Madame Cook, puisque les anciens documents papier ont été remplacés par des dossiers électroniques. « Si un patient téléphone et parle à une infirmière, et que ce même patient rappelle le lendemain et parle à une autre infirmière, cette dernière peut consulter l’information relative à la conversation antérieure, grâce à un système numérique bien structuré auquel les fournisseurs de soins de santé peuvent avoir accès facilement ».

La ligne Info-Onco est un  projet pilote dont la performance sera évaluée dans un an. Il s’agit du premier élément d’une initiative plus vase de l’HGJ visant à lancer un Centre d’évaluation et de traitement en oncologie, et qui est appuyé financièrement et en matière de coordination par le Réseau de cancérologie Rossy.

Les services du Centre d’évaluation et de traitement en oncologie permettront aux patients atteints de cancer de recevoir des soins urgents dans un environnement spécialisé en oncologie apte à répondre à leurs besoins, tout en évitant les visites au Service de l’urgence. Le CUSM et le Centre hospitalier St, Mary’s collaborent avec l’HGJ pour développer le Centre.

Previous article

Les travaux de démolition les plus ardus de l’histoire de l’HGJ avant l’aménagement de la nouvelle Unité psychiatrique

Next article

L’HGJ devient un chef de file au Canada en pratiquant une opération robotisée avancée pour traiter un cancer gynécologique

No Comment

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *