Posts en français

Quand les employés « saisissent » les besoins des usagers

Souvent, quand nous parlons des membres de la société les plus vulnérables, nous faisons allusion aux nouveau-nés ou aux très jeunes enfants, qui dépériraient voire ne survivraient pas sans nos soins. Mais, qu’en est-il des personnes âgées? J’ai déjà abordé le sujet de la population vieillissante dans un communiqué antérieur, mais combien sommes-nous à comprendre réellement tous les soins et l’attention supplémentaires dont plusieurs de nos aînés ont besoin?

La semaine dernière, 66 résidents du Centre d’hébergement Henri-Bradet ont été relogés à l’Hôpital général juif pour 12 à 18 mois en raison des rénovations en cours au Centre. Les efforts remarquables déployés par notre personnel ont été une véritable source d’inspiration. De la planification jusqu’au jour du transfert, plus de 15 Services ont collaboré pour s’assurer que ces personnes fragiles recevaient non seulement toute l’attention et l’aide dont elles avaient besoin, mais qu’elles bénéficiaient aussi du respect et de la compassion qu’elles méritaient. La planification a été tellement minutieuse que les nouveaux locaux à l’HGJ étaient prêts bien avant la date prévue, et le transfert a été effectué exactement dans les délais envisagés. Cette réussite est de bon augure pour le projet de rénovations au Centre Henri-Bradet, qui promet d’être terminé selon le calendrier établi, une anomalie pour un projet de construction au Québec, comme nous le savons tous!

Comme j’ai une mère âgée, et que ma femme a travaillé à titre d’infirmière auprès des personnes âgées pendant plusieurs années, j’ai constaté et entendu parler de première main des soins particuliers requis par ce groupe de personnes souvent vulnérables. La prévenance et la gentillesse dont le personnel et les bénévoles ont fait preuve, avant, pendant et après le transfert me confirment que les membres du personnel de notre réseau non seulement comprennent, mais qu’ils « saisissent » les besoins des personnes âgées, et je tiens à les en remercier tout particulièrement.

Lawrence

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Previous post

La raison pour laquelle je suis vraiment ravi de n’avoir « rien » accompli

Next post

La vache pourpre

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *