Posts en français

J’attends le prochain miracle – avec circonspection

De temps en temps, quand je jette un coup d’œil à mon téléphone pour consulter un message ou les nouvelles les plus récentes, je suis frappé par le fait que j’ai un « petit miracle » entre les mains. Nous sommes tous devenus tellement dépendants de ces petites merveilles, que nous oublions souvent qu’elles auraient été accueillies avec stupéfaction il y a seulement quelques années.

Bien sûr, nous sommes témoins de miracles technologiques depuis des dizaines d’années. À la fin des années 1950, par exemple, les transistors ont rendu les postes de radio suffisamment petits pour qu’ils tiennent dans nos poches. Inouï! Au milieu des années 1960, grâce aux lecteurs de cassettes, la musique personnalisée est devenue réellement portable. Prodigieux! Et, dans le domaine médical, la fin des années 1960 a ouvert la voie aux greffes cardiaques. Stupéfiant!

À cette époque, l’un de ces « miracles » arrivait dans nos vies plus ou moins une fois par année. Aujourd’hui, par contre, le changement est tellement rapide que rester à jour peut constituer un réel défi. Dernièrement, un article publié dans une revue informatique en ligne signalait que le médecin-chef du Royaume-Uni recommandait aux patients atteints d’un cancer d’effectuer régulièrement un test d’ADN pour faciliter la mise au point d’un traitement personnalisé. Et DeepMind, un chef de file londonien en matière d’intelligence artificielle, vante une nouvelle application qui utilise la technologie mobile pour alerter les cliniciens quand l’état d’un patient empire.

Certes, ces innovations peuvent être immensément précieuses. Toutefois, elles doivent également faire l’objet d’une mise en garde. En effectuant couramment des tests d’ADN, ne courons-nous pas le risque de concourir à la discrimination fondée sur le patrimoine génétique d’une personne? La confidentialité des informations d’un patient pourrait-elle être compromise si l’information médicale est transmise par une nouvelle génération d’appareils mobiles?

J’avance simplement que le rythme étourdissant du changement, combiné aux promesses éblouissantes d’une foule de nouveautés, peut parfois nous inciter à faire abstraction des aspects négatifs potentiels. Quand nous envisageons d’utiliser une nouvelle technologie, particulièrement dans le domaine des soins de santé, nous devons également prendre le temps d’envisager les problèmes qui pourraient en découler. La dernière chose que nous souhaitons est d’être éblouis par un nouveau « miracle », et de découvrir plus tard qu’il cachait une calamité.

Lawrence

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Previous post

R-E-S-P-E-C-T

Next post

Rester déterminé face à un défi écrasant

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *