Posts en français

Les hypothèses chimériques d’aujourd’hui pourraient bien être les percées de demain

Essayez, si vous le pouvez, d’imaginer un futur miraculeux, où le cœur d’un patient décédé récemment serait greffé dans le corps malade d’une autre personne. Un futur où les médecins utiliseraient un robot pour effectuer des interventions chirurgicales qui seraient impossibles autrement, et où les données médicales d’un patient pourraient être consultées sur l’écran d’un ordinateur portatif léger.

Non, je ne suis pas en pleine distorsion temporelle. J’essaie simplement d’illustrer à quel point, malgré le cliché trop utilisé, mais valide, la science-fiction d’hier devient souvent un événement courant de notre vie quotidienne plus rapidement que nous ne pourrions l’imaginer.

Par exemple, dans un article récent de la parution The Medical Futurist qui est entièrement consacré à l’ophtalmologie, l’auteur extrapole les développements suivants en se fondant sur la recherche actuelle :

  • rendre la vue en envoyant des impulsions électriques directement dans le cortex visuel du cerveau;
  • utiliser la technologie de CRISPR, la méthode révolutionnaire de modification des gènes, pour réparer les mutations responsables de certaines maladies des yeux;
  • recourir à une application qui utilise les téléphones intelligents pour effectuer l’examen des yeux dans les endroits isolés ou défavorisés du monde;
  • mesurer le taux de sucre dans le sang grâce à des lentilles cornéennes numériques munies de multi capteurs.

Quand nous aurons cessé de nous frotter les yeux d’étonnement, à titre de professionnels de la santé, notre défi sera, comme toujours, de poser les questions suivantes : Est-ce que ce dispositif obtient les résultats visés? Ce traitement comporte-t-il des risques cachés? S’agit-il seulement d’une variante frivole de quelque chose que nous utilisons déjà? Est-ce que les avantages valent réellement les coûts?

Mais, nous ne pouvons absolument pas nous permettre de considérer les expériences scientifiques les plus audacieuses comme de simples chimères. Si nous n’embrassons pas le futur, nous – et nos patients – serons les premiers à en pâtir. Riez si vous l’osez.

Lawrence

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Previous post

Rester déterminé face à un défi écrasant

Next post

Les commentaires du public sont essentiels à l’amélioration de la qualité des soins

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *