Posts en français

Les commentaires du public sont essentiels à l’amélioration de la qualité des soins

Le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a bien progressé depuis sa création, il y a 2 ½ ans, et il régnait une réelle atmosphère de confiance et d’optimisme lors de la deuxième Assemblée publique annuelle de notre CIUSSS plus tôt ce mois-ci. J’aurais seulement aimé voir un plus grand nombre de membres du public y assister.

Je ne suggère pas qu’un taux de participation plus élevé nous aurait valu plus d’éloges sur notre performance en 2016-2017. Non. J’espérais plutôt rencontrer des personnes dont les attentes n’avaient pas été comblées. En effet, depuis la création de notre CIUSSS, nous embrassons la philosophie que pour améliorer notre rendement, il est essentiel de comprendre à quelles activités nous devons accorder plus d’attention, comment nous pouvons les peaufiner et les raisons de nos carences. Nous avons les outils nécessaires pour mesurer notre performance et la satisfaction de nos usagers, mais rien ne peut remplacer les questions, les commentaires et les récits personnels.

Naturellement, le public a tendance à scruter particulièrement deux niveaux de rapports. Le premier, entre le gouvernement et le public, c’est-à-dire l’appui du gouvernement au système de soins de santé par biais du revenu provenant des taxes. Et, le deuxième entre le gouvernement et le CIUSSS, soit comment le CIUSSS peut jouer son rôle adéquatement avec les fonds qui lui sont attribués par le gouvernement et en se conformant aux politiques de ce dernier.

Toutefois, très souvent la relation entre le public et les membres du personnel des établissements de notre CIUSSS n’est pas prise en compte. Certes, nous avons l’obligation, et le désir profond, de servir le public le mieux possible. Mais les membres du public ont également l’obligation de jouer un rôle important dans leur propre bien-être. Cela signifie non seulement de prendre les mesures nécessaires pour être en meilleure santé (comme se faire vaccine contre la grippe ou cesser de fumer), mais également de mieux connaître leur CIUSSS.

Tout comme pour d’autres aspects des soins de santé, le changement passe par le biais de l’éducation et du renforcement soutenu de ce message clé. J’espère que lors de la prochaine Assemblée publique annuelle, un plus grand nombre de membres du public seront présents pour nous mettre au défi de faire mieux.

Lawrence

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Previous post

Les hypothèses chimériques d’aujourd’hui pourraient bien être les percées de demain

Next post

Vous pensez que vous êtes remarquable? Pensez à l’effet vache pourpre!

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *