Posts en français

La chirurgie robotisée est bénéfique mais doit être surveillée de près

Il est tout à fait naturel d’être emballé par la nouvelle technologie médicale, sa promesse de traitements et remèdes auparavant  impensables étant certainement alléchante. Ce fut la réaction initiale à la chirurgie robotisée au début des années 2000, mais elle a rapidement était suivie par un sain sentiment de prudence : ce type de chirurgie sera-t-il efficace pour une vaste catégorie de patients? Le robot élargira-t-il vraiment les capacités du chirurgien? Sera-t-il rentable?

Nous savons maintenant que la réponse à toutes ces questions est Oui. Récemment, à la première conférence sur la chirurgie robotisée tenue à l’HGJ, des spécialistes de notre hôpital avec d’autres conférenciers du Canada et des États-Unis ont présenté des données recueillies sur une décennie pour corroborer leurs affirmations. Ils ont aussi offert un aperçu fascinant des versions futures du robot, qui pourraient s’appuyer sur l’intelligence artificielle pour permettre aux chirurgiens de repérer, par exemple, des caractéristiques anatomiques aussi minuscules que le nerf de la taille d’un cheveu dans le cerveau.

Toutefois, malgré ces percées, on ne peut pas échapper à un fait fondamental : le robot chirurgical est un outil. Même s’il dépasse de loin l’humble domaine des instruments rudimentaires comme le scalpel et le clamp, il reste un outil. Il mérite d’être l’objet de notre attention seulement dans la mesure où il permet de soulager la douleur du patient et d’améliorer sa qualité de vie.

La question qu’il faut garder à l’esprit aujourd’hui – et chaque fois qu’il s’agit d’innovations – n’est pas de savoir ce que peut faire la technologie robotique, mais quels bienfaits elle peut apporter. Permettra-t-elle d’accélérer le rétablissement du patient? Contribuera-t-elle à réduire les complications? Le caractère moins invasif de l’intervention sera-t-il favorable à l’état psychologique du patient? Son utilisation à long terme engendrera-t-elle des avantages financiers et d’autres bienfaits qui constitueront une valeur ajoutée pour notre système de soins de santé?

Comme nous tous, j’ai hâte de découvrir  les merveilles que nous réserve l’avenir. Toutefois, ce qui importe vraiment, c’est l’avenir qui attend le patient dans les semaines, les mois et les années suivant l’intervention robotisée.

Lawrence

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Previous post

Continuer de nous appuyer sur les assises solides de notre CIUSSS

Next post

This is the most recent story.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *